Le 115 saturé, nos élèves dorment dehors !

Lorsqu’une famille appelle le 115 à Orléans en ce moment, elle reçoit une réponse claire : il n’y a plus de places !

Des enfants et des adolescents et leur famille se retrouvent alors à la rue, obligés de dormir dans des parcs sur des cartons.

Comment feront-ils quand l’hiver commencera ?

Qui peut accepter cette situation inadmissible et inhumaine ?

Comment peut-on encore leur demander de se concentrer et d’apprendre ?

Les élans individuels de solidarité ne peuvent pallier les manquements aux responsabilités des pouvoirs publics qui doivent assurer l’hébergement d’urgence et le droit au logement.

Ce n’est plus un choix politique, mais un choix guidé par des valeurs humaines. Cela devrait être LA priorité de la mairie et du département et de la préfecture en réquisitionnant des logements vides, en construisant des structures d’accueil et en créant des postes de travailleurs et travailleuses du social.

L’Education nationale ne peut pas non plus fermer les yeux et doit créer des postes d’assistant(e) de service social et mettre en place des moyens suffisants dans tous les établissements scolaires afin d’aider au mieux les familles.

SUD Education demande qu’une solution d’urgence (faute de mieux) soit trouvée pour chaque famille mise en danger sans hébergement.

Contact :

contact@sud-education-loiret.org

Tél : 02 38 83 58 29

Facebook : SUD éducation Loiret